Enfants et nourrissons

L'ostéopathie et les enfants

Lors de l'accouchement votre enfant subit de fortes pressions qui agissent parfois sur la mobilité des os du crâne et de son rachis.
Elles peuvent provoquer des perturbations fonctionnelles immédiates ou différées telles les torticolis du nouveau-né, l’asymétrie crânienne (plagiocéphalie), le canal lacrymal bouché...

Un examen ostéopathique nous permettra de vérifier l’équilibre entre les systèmes osseux, organiques et musculaires de votre enfant.

De par la douceur de son approche, l’ostéopathie pédiatrique est une méthode idéale pour le traitement des nourrissons.
Un bilan est recommandé dans les trois premiers mois.

L'ostéopathie et les enfants

Lors de l'accouchement votre enfant subit de fortes pressions qui agissent parfois sur la mobilité des os du crâne et de son rachis.
Elles peuvent provoquer des perturbations fonctionnelles immédiates ou différées telles les torticolis du nouveau-né, l’asymétrie crânienne (plagiocéphalie), le canal lacrymal bouché...

Un examen ostéopathique nous permettra de vérifier l’équilibre entre les systèmes osseux, organiques et musculaires de votre enfant.

De par la douceur de son approche, l’ostéopathie pédiatrique est une méthode idéale pour le traitement des nourrissons.
Un bilan est recommandé dans les trois premiers mois.


L'enfant :

L'enfance constitue la période où les structures du futur adulte s'élaborent. De l'âge des premiers pas, à celui de la scolarité, l'ostéopathie est une médecine de soutien qui aide le développement psychomoteur de l'enfant. Chaque activité physique peut générer des troubles de la statique.
Le poids du cartable, souvent surchargé, un appareil dentaire, la pratique d'un sport intensif, sont autant d'exemples parmi tant d'autres.
Des consultations régulières apportent une aide certaine à chaque étape de la croissance.

Quand consulter ?

• si votre bébé est né prématurément, par césarienne ou par le siège,
• le crâne déformé par l'utilisation de forceps ou ventouse,
• s'il présente des difficultés lors de la succion,
• des signes d'un torticolis congénital : il tourne toujours la tête du même côté.

Mais aussi pour

• Le dépistage de la plagiocéphalie dans les trois premiers mois de vie (déformation du crâne)

Elles sont plus ou moins visibles et parfois peuvent aller jusqu’à créer une asymétrie faciale. La prise en charge précoce est importante. La plagiocéphalie peut être positionnelle (survient suite à une mauvaise posture du nourrisson engendrant une pression prolongée d’un côté de la tête contre le matelas) ou liée à une craniosténose (soudure prématurée d’une suture crânienne). La thérapie manuelle permet de prendre en charge les plagiocéphalies positionnelles.

• Coliques du nourrisson et troubles du transit

Il est assez commun de considérer qu’un nourrisson qui pleure a des coliques et que ces coliques sont « normales ». En général, les coliques sont décrites comme des crises de pleurs récurrentes et régulières chez un bébé. Elles ont lieu au moins 3 heures par jour, 3 jours par semaine, pendant plus d’une semaine. Les crises surviennent en général aux mêmes moments de la journée, le plus souvent en fin d’après-midi ou en soirée.
Elles sont transitoires et s’arrête spontanément autour des trois mois et demi.

• Constipations

• Troubles du sommeil

Ils sont complexes car multifactoriels. Un nourrisson ou un jeune enfant à de multiples raisons d’avoir des troubles du sommeil.

• Le suivi de la croissance (scoliose, apophysite de croissance, entorses… )

• Le reflux gastro-œsophagien ou RGO :

Le reflux gastro-œsophagien est la remontée involontaire du contenu gastrique dans l'œsophage.
Ce reflux atteint le plus souvent le pharynx puis la bouche et se traduit alors par des régurgitations. Le rejet du lait par la bouche est spontané, survient sans effort et peut survenir lors d'un rot.
Il ne s’accompagne pas de contractions musculaires ou abdominales, contrairement aux vomissements.
Les régurgitations apparaissent souvent avant l’âge de 3 mois. Elles ont généralement lieu après les repas et sont favorisées par l’alimentation liquide, les changements de position et la compression de l'abdomen.
Elles sont plus ou moins fréquentes et de volume variable mais elles peuvent être abondantes.
Chez le nouveau-né ou le nourrisson de moins d’un an, le reflux gastro-œsophagien (RGO) est un phénomène fréquent et sans gravité. Des régurgitations surviennent chez près des deux tiers des enfants âgés de 4 à 5 mois. Elles ne concernent plus que 5 % des enfants âgés de 10 et 12 mois, période d’acquisition de la posture debout puis de la marche.

On distingue 2 types de reflux gastro-œsophagien :

  • Le RGO simple est le cas le plus fréquemment rencontré : il est sans gravité. C’est une affection bénigne du bébé qui guérit spontanément avec l’acquisition de la position debout.
    Les régurgitations sont bien tolérées. Même si le bébé régurgite, son appétit est conservé. Il grandit bien et grossit régulièrement.
  • Le RGO compliqué d'œsophagite : il est beaucoup plus rare chez le nourrisson. L'acidité des régurgitations provoque une inflammation de la muqueuse de l’œsophage ou œsophagite.
    Des symptômes gênants apparaissent : pleurs incessants, refus d’alimentation, perte de poids, grande agitation pendant ou après la prise des biberons ou pendant le sommeil.

Profil : bébé réclame ardemment son biberon, le dévore à grosses goulées, s’arrête avant d’avoir fini en hurlant, régurgite et pleure après son biberon en se tordant parfois pendant des heures. Il peut demander à téter sans arrêt, il aura tendance à se cambrer, pousser sa tête en arrière.

• Les troubles ORL (otites chroniques, sinusites à répétition) du nourrisson à l’enfant

L’ostéopathie peut améliorer la qualité de drainage des sinus et des trompes d’Eustaches (qui relient l’oreille au cavum en arrière du nez).
Ce drainage est important pour éviter la stagnation liquidienne et donc l’infection dans l’oreille et les sinus (respectivement otite et sinusites infectieuses).

• Canal lacrymal bouché

Cela entraîne des conjonctivites à répétition, l’œil qui coule fréquemment et se retrouve tout collé au réveil de bébé.

• Les premiers pas avec le dépistage des troubles de la marche (boîterie)

La marche est une étape importante du développement, elle survient autour des 11-18 mois, parfois plus tôt, parfois plus tard.